attrape rêve origine | Passion Attrape Reve

La véritable Origine des Attrapes-Rêves

de lecture

Tu vois des attrapes-rêves partout? Tu te demandes sûrement quelle est leur origine? Pourquoi a-ton eu besoin de créer ces objets?

Nous sommes passionnées par le sujet et avons déniché les réponses à tes interrogations.

Dans la culture autochtone des indiens d'Amérique du Nord, l'Attrape-Rêve ou Capteurs de rêves (en anglais : Dreamcatcher) est un artefact originaire du peuple amérindien Ojibwé. Traditionnellement composé d'un cerceau en brindilles de bois de saule dans lequel est tissé un filet artisanal, il a comme propriété spirituelle de capter et retenir les mauvais rêves.

Dans cet article tu découvriras:

  • Les racines historiques du Capteur de Rêves
  • Qui sont ses créateurs
  • Le mythe originel le concernant
  • La raison de sa création et de son existence

Les origines de l'Attrape-Rêve ne seront plus un secret pour toi et tu pourras même briller devant tes collègues devant la machine à café grâce à tes connaissances!

Plongeons au coeur des origines, c'est parti!

 

D'où vient l'Attrape-Rêve?

territoire ojibwé

Aujourd'hui, le capteur de rêves est associé à la culture amérindienne en général. Mais deux tribus nord-américaines, les Ojibwé et les Lakota semblent en être à l'origine. On pense toutefois que l'origine première des attrapes-rêves est attribuée spécifiquement à la tribu Ojibwé Chippewa.

Avec le temps, les capteurs de rêves ont été adoptés par d'autres tribus amérindiennes, d'autres cultures et même d'autres nations. Cette adoption a été rendue possible par le biais de mariages mixtes et d'échanges commerciaux.

Les Attrapes-Rêves se sont massivement répandus au début des années 1920 dans toute l'Amérique du Nord et du Sud. Beaucoup de personnes les utilisaient comme objet de décoration pour la maison, tandis que d'autres étaient plus intéressés par son utilisation spirituelle.

C'est également au début du 20ième siècle que les gens se sont intéressés à la psychologie des rêves.

L'étude des rêves et la façon dont ils affectent une personne est devenu le passe-temps favori de certaines personnes. L'attrape-rêve est naturellement devenu un outil pour ceux qui veulent contrôler leurs songes.

 

Qui sont les Ojibwés?

Ojibwés tribu amérindienne

Les Ojibwés (au Canada), ou Ojiboués, ou encore Anishinaabes de Chippewa (aux États-Unis) est une grande nation indienne en Amérique du Nord. C'est le troisième groupe en terme d'importance aux États-Unis, juste après les Cherokees et les Navajos.

Les ancêtres des Ojibwés vivaient dans tout le nord-est de l'Amérique du Nord et le long de la côte atlantique. En raison d'une combinaison de prophéties et de guerres tribales, il y a environ 1 500 ans, le peuple Ojibwé a quitté ses attaches le long de l'océan et a commencé une lente migration vers l'ouest qui a duré plusieurs siècles.

Répartis pour moitié aux États-Unis et au Canada, les Ojibwés résidaient dans la région des Grands Lacs. Au sud du Canada, au Manitoba et en Ontario, et dans les états américains actuels du Michigan et du Wisconsin.

migwam et canoë en écorce de bouleau

Quelques groupes ojibwé vivaient principalement de la chasse et de la pêche, mais tous avaient des résidences d'été, où ils cultivaient le maïs, les pommes de terre, les navets, les haricots, et parfois les courges, les citrouilles et les melons.

Peuple semi-nomade, certains indiens d'Amérique du Nord utilisaient des tentes particulières nommées Wigwams. Ces habitations, de forme circulaire ou allongée, étaient construites avec une armature légère de perches en bois et recouvertes d'écorces de bouleau ou de joncs. L'hiver, le wigwam était recouvert de peaux de bêtes.

Les Ojibwés sont connus pour leurs canoës en écorce de bouleau, l'exploitation minière et le commerce du cuivre, mais aussi pour la culture du riz sauvage et du sirop d'érable. Adeptes d'artisanat amérindien, ils excellaient dans la réalisation d'Attrapes-Rêves...

 

Qui est Asibikaashi: la femme araignée?

Asibikaashi la femme-araignée

Il existe de nombreuses histoires et légendes amérindiennes sur les araignées et leurs toiles, mais les Ojibwés étant à l'origine du capteur de rêves, nous allons te partager la légende de la femme-araignée Asibikaashi.

1. Divinité protectrice

Selon la légende, les clans Ojibwés vivaient dans un endroit appelé l'île de la Tortue (le continent américain). Leur déesse protectrice était Asibikaashi, la femme araignée.

Dans le mythe, Asibikaashi a aidé à ramener Giizis (la divinité du soleil) au peuple. Elle a construit un abri spécial avant l'aube qui était entièrement fait de toile d'araignée. Asibikaashi y capta les premières lueurs des premiers rayons de soleil dans les gouttes de rosée étincelantes du matin.

île de la tortue et rosée sur une toile d'araignée

Asibikaashi s'occupait des habitants de la Terre. Elle veillait sur toutes les créatures du monde, se penchant sur les berceaux et les lits des enfants pendant qu'elle tissait une toile fine, délicate et solide, capable de piéger tout ce qui était mauvais dans son réseau de fils et de le faire disparaître dès l'aube, à la lumière du jour.

Lorsque son peuple s'est dispersé aux quatre coins de l'Amérique du Nord, pour remplir une prophétie, il lui est devenu très difficile de s'occuper de tous les enfants. C'est alors que les femmes ojibwé, les mères, les sœurs et les grands-mères (Nokomis, qui signifie fille de la lune en ojibwé) ont décidé de l'aider.

Elles ont donc commencé à confectionner des toiles magiques tissées dans des boucles constituées de saule. Leur toile mystique a la forme d'un cercle pour représenter la façon dont les astres voyagent chaque jour dans le ciel.

Les premiers capteurs de rêves ont été suspendus au-dessus des berceaux des bébés. Le jeu aérien avec les plumes était un divertissement pour les nouveaux-nés.

2. Pourquoi réaliser des capteurs de rêves?

réalisation d'un attrape-rêve

Les cultures anciennes nous donnent souvent une perspective unique sur la vie. Par exemple, les traditions des Premières Nations sont riches d'histoires sur la façon dont les gens étaient liés à la nature et au monde qui les entourait.

Souvent, ces liens passent par des forces invisibles qui façonnent le destin des personnes. Pour exploiter ces forces, les Amérindiens ont créé des dispositifs qui interagissent avec l'énergie naturelle. Les capteurs de rêves sont l'un de ces outils enchanteurs!

Les Amérindiens considéraient les rêves comme l'énergie qui entoure les individus pendant leur sommeil. Cette énergie produit des visions pour la personne et est généralement appelée "bons rêves" ou "mauvais rêves". Si ces rêves affectent une personne, le résultat peut avoir un impact positif ou négatif sur sa vie.

bon rêve et mauvais rêve amérindien

Les bons rêves : Légers comme l'air, les bons rêves peuvent se promener doucement dans la nuit et se frayer un chemin à travers les plumes et les brindilles d'un capteur de rêves, jusqu'à une personne endormie.

Les mauvais rêves : Violents et turbulents, les mauvais rêves plongent dans l'air de la nuit et fondent vers le dormeur. L'attrape-rêve les capture dans sa toile. Les mauvais rêves se retrouvent emprisonnés dans le capteur. Ils y restent piégés jusqu'au matin où les premières lueurs du jour les détruit.

L'Attrape-Rêve est un talisman protecteur qui sert à défendre les gens contre les cauchemars, les mauvais esprits, les mauvais rêves et les énergies négatives. Agissant comme un bouclier, le talisman était généralement utilisé pour les jeunes enfants et suspendu au-dessus de leur berceau ou de leur lit.

 

L'importance des rêves chez les amérindiens

rêves et énergies

Imagine s'il était possible de "contrôler" ses rêves. Ou du moins de filtrer ceux-ci afin de n'avoir à traiter que les "bons" rêves. Ce n'est pas de la science-fiction, plutôt de la spiritualité! Et c'est ce que permettent les attrapes-rêves.

1- Le Rêve: lien avec le Créateur

Selon la croyance des autochtones amérindiens, les humains feraient tous partis du Grand Esprit, créateur de la nature et des hommes. Ce Grand Esprit, nous suggère des songes afin que nous puissions mieux nous comprendre. Considérés comme sacrés, les rêves sont l'expression des besoins de l'âme.

Véritable "pont" entre deux mondes (entre les humains et les Esprits guides), interpréter et déchiffrer les symboles apparus en songe chez le rêveur permet d'aiguiller les choix et décisions qu'il faut prendre dans sa vie. D'où l'importance de l'interprétation des rêves.

Sous un angle introspectif, les rêves nous permettent d'évoluer intellectuellement et spirituellement dans le cheminement de la vie. 

2- Les messages nocturnes

capteur de rêve et migwams indiens

Dès leur naissance, les enfants ont appris la bravoure, la patience et la maîtrise de soi.

Parfois, comme tout le monde, ils ont besoin qu'on leur rappelle les règles et les bons comportements. Les Ojibwés avaient une façon intéressante de leur rappeler. Ils utilisaient des messages nocturnes.

La nuit, quand le camp était calme, le grand-père (un vieil homme) faisait le tour du cercle de wigwams. Il criait des messages. Aucun nom n'était mentionné, et tout le monde pouvait l'entendre. Ses messages étaient un mélange d'annonces, d'instructions et d'avertissements.

Par exemple, il pouvait annoncer que les hommes se retrouveraient à un certain endroit pour aller chasser au lever du soleil. Il pouvait aussi dire que si un jeune homme rendait encore visite à une jeune fille, il était temps de retourner à son wigwam.

Ou alors, il pourrait dire quelque chose comme ça : "Un petit garçon a menti à sa mère aujourd'hui. Si cela se reproduit, il sera puni. Nous ne pouvons pas avoir de petits garçons qui disent des mensonges".

De quoi faire de "beaux" rêves... ou un petit cauchemar. C'était également une façon comme une autre de canaliser les rêves au profit de l'enfant.

 

Comment fabriquer un capteur de rêve indien?

comment fabriquer un attrape-reve indien

Les capteurs de rêves étaient faits de matériaux naturels (👉 comme notre Attrape-Rêve Nature Bambou) et étaient destinés à se désagréger pour retourner à la nature lorsque le jeune enfant devenait adulte.

Un cerceau rond ou ovale était fabriqué soit en pliant un bâton de saule pour lui donner la forme désirée (cercles, gouttes...), soit en tressant entre-elles différentes brindilles de saule cueillies fraîches.

De la babiche était ensuite attachée à sept ou huit points de l'anneau et tendue en travers du cercle selon un motif qui ressemblait à une toile d'araignée avec un trou central. La toile pouvait également être réalisée à partir de la tige d'ortie.

Des plumes d'oiseaux trouvées au sol étaient fixées au cerceau de façon à ce qu'elles pendent en dessous du tissage. Des coquillages et des pierres étaient également utilisés comme ornements pour décorer le capteur de rêves.

 

Inspire-toi de l'authentique capteur de rêve amérindien

inspiration authentique capteur de rêve amérindien

Résumons-nous. Créé à l'origine par les indiens d'Amérique, le véritable capteur de rêves (Dream catcher en anglais) authentique et traditionnel est fait main et fabriqué uniquement à partir de matériaux naturels. En plus d'être un objet artisanal décoratif, il veillait sur les enfants en leur procurant un sommeil paisible.

De nos jours, plutôt considérés comme objets de décoration porte-bonheur, la confection des attrapes-rêves fait appel à d'autres éléments décoratifs tels que les perles en bois, perles colorées, ruban, dentelle, suédine, bois flotté, pompons et breloques. 

Te voilà maintenant bien informé(e) sur les origines du capteur de rêves. Tu pourras ainsi encore mieux les apprécier lorsque tu seras en leur présence.

Lorsqu'on offre un capteur de rêves en cadeau à quelqu'un, on partage l'histoire et la légende de l'objet avec la personne à qui on le donne. Un capteur de rêves est bien plus qu'un simple cadeau, il indique à la personne qui le reçoit que tu te soucies de son bien-être et de sa tranquillité d'esprit.

Inspirés de ces artefacts originaux, les attrapes-rêves se déclinent aujourd'hui en différentes tailles et styles. Modernes ou plus traditionnels, simples ou très colorés, pour la maison ou la voiture, choisis celui qui te correspond le mieux parmi nos collections d'Attrapes-Rêves.

Découvre-les dès maintenant en cliquant sur l'image ci-dessous.  👇

collection attrape-rêve | Passion Attrape Reve

 

 

Le Grand Manitou

 

 

 

 

 

 

"La vie est un cycle sans fin. Chacun de nous est responsable de ses propres actions. Elles nous reviendront."

Betty Laverdure, Ojibwé

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Reçois nos articles dans ta boite email.